July 6, 2011

PointWC Présent dans les échos.

INFO EN DIRECT du 06 juillet 2011

  • PointWC réinvente les dames pipi et ouvre boutique à Lyon

La société parisienne fondée en 2005 vise 160 points de service et vente à l’horizon de cinq ans. Eric Salles, le patron, dit préparer une levée de fonds de 2 millions d’euros.

La société parisienne PointWC veut redonner du lustre aux « dames pipi » à travers un concept tendance et chic. Elle inaugure ce jour sa p remière boutique en Région au coeur de la presqu’île lyonnaise, rue Confort !. Les cinq autres sont situées à Paris, sur les Champs-Elysées, au Printemps Haussman et au Carrousel du Louvre. Il en coûte aux clients entre 1 et 1,5 euro en fonction des « cabines choisies », traditionnelles, à la japonaise (ambiance Spa) ou avec table à langer etc. « L’idée m’est venue quand je travaillais dans une agence de publicité et marketing et que je faisais des études en amont sur la maison de demain », témoigne Eric Salles, le patron.

Au-delà du service rendu la société, fondée en 2005, commercialise les accessoires indispensables aux lieux d’aisance. Elle a noué des partenariats avec les grandes marques comme l’espagnol Roca, le suisse Laufen etc.. La partie vente de produits n’assure encore que 20 % du 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires annoncé en 2010. Pour financer son développement, Eric Salles dit préparer une levée de cash de 2 millions d’euros auprès de financiers sachant que pour son fonctionnement actuel il peut compter sur sa banque, la BNP.

S’implanter dans les parkings et galeries commerciales

Il ne manque pas de projets. Au-delà de Marseille où elle prendra pignon sur la rue Saint Ferréol à l’automne et des deux autres ouvertures prévues à Paris, la Tpe s’est positionnée pour reprendre des toilettes publiques. C’est fait par exemple pour celles du métro Cluny, boulevard Saint-Germain, suite à une convention d’occupation des sols signée avec la RATP. Parallèlement, elle cherche à s’implanter dans les parkings ou dans les galeries commerciales. Dans ce but, Sophie Lambron, responsable du développement, fait état de contacts avec UPark et le groupe Unibail Rodamco. L’objectif est d’arriver à 160 « points WC » en propre ou en franchise d’ici à cinq ans.

MARIE-ANNICK DEPAGNEUX, À LYON.

PointWC réinvente les dames pipi et ouvre boutique à Lyon La société parisienne fondée en 2005 vise 160 points de service et vente à l’horizon de cinq ans. Eric Salles, le patron, dit préparer une levée de fonds de 2 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Un commentaire à “PointWC Présent dans les échos.”

  1. coetmeur says:

    je serais intéressé d’avoir + de renseignements pour développer ce concept en région centre